Accueil
  • 15e semaine du temps ordinaire
    Couleur liturgique: vert

    Témoins de la foi

    Sainte Marcelline (morte en 398). Sœur de saint Ambroise de Milan, qui lui dédia son traité De Virginibus (Sur les vierges).
    Xavier Lecœur

    Lectures


    Éditorial du mois de juillet

    Aujourd’hui, l’environnement

    Plongez une grenouille dans l’eau chaude, elle s’échappera d’un bond. Mais plongez-la dans l’eau froide, elle s’y plaira. Augmentez alors la température de l’eau et elle s’y laissera engourdir au point de finir par mourir ébouillantée. Ce récit est plus une fable qu’une expérience réelle. Il met en garde contre le danger de s’habituer à une situation menaçante au point de ne pas y réagir. Al Gore l’a utilisé dans son film Une vérité qui dérange, pour illustrer le péril auquel l’humanité s’expose à force de ne pas prendre conscience du réchauffement climatique en cours. Et celui-ci n’est qu’une partie du problème. Le développement sans frein des activités humaines détruit aussi l’environnement de bien des manières, dont la déforestation, l’urbanisation galopante, le gaspillage de l’eau, la surpêche, l’émission de produits chimiques toxiques, entre autres

    En savoir plus >

    MÉDITATION DU JOUR

    (Matthieu 11, 25-27) Dans le royaume de Dieu, ce n'est pas la loi du plus fort qui règne, mais celle de l'amour. Voilà ce que le Père révèle aux tout-petits et qui les fait passer devant les «sages» et les «savants».

PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

L'encyclique Laudato si'

Le mot encyclique peut nous paraître un peu étrange. Pourtant, il désigne simplement une lettre du pape à faire circuler pour favoriser la réflexion sur une question donnée. La liturgie nous a habitués aux lettres de Paul adressées à différentes Églises. La tradition se poursuit d'une manière différente.

L'éveil aux questions sociales

Depuis plus d'un siècle, les papes ont pris l'habitude d'écrire des lettres sur des questions sociales. Le premier, Léon XIII, a alerté l'Église en 1891 sur la condition ouvrière. La société industrielle émergeait et les travailleurs risquaient de devenir les victimes d'un nouvel ordre social. Ce texte marque le début de la pensée sociale de l'Église et les papes suivants ont prolongé la réflexion en ce sens.

Une lettre à tous les humains

Règle générale, les encycliques s'adressent aux évêques et aux catholiques. Dans Laudato si', le pape s'adresse à tous les humains, car la question écologique nous concerne tous et toutes (cf. no 3). Déjà, le pape Jean XXIII avait écrit une lettre à toute l'humanité sur la paix (11 avril 1963). La question écologique est tout aussi universelle. 

Le moment opportun

Voilà plus de cinquante ans que les experts nous alertent à propos de la pollution, de la disparition des espèces, de l'épuisement des ressources, des changements climatiques, etc. Les papes précédents ont abordé ces questions, mais c'est la première fois qu'une lettre encyclique porte spécifiquement sur elles. Fin stratège, le pape François a rendu sa lettre publique le 24 mai 2015, juste avant l'adoption des objectifs de développement durable et avant la tenue de la 21e conférence des parties sur le protocole relatif aux changements climatiques.

Une encyclique sociale

La lettre du souverain pontife couvre l'ensemble de la question écologique. Mais elle est facile à lire. Il n'y a ni chiffres, ni statistiques, ni tableaux. Comme le disait le Pape lui-même le 21 juillet 2015: «Ce n'est pas une encyclique verte, c'est une encyclique sociale.» La crise de l'environnement est immense, urgente, complexe. Mais les premières victimes en seront les pauvres qu'on a tendance à traiter comme des déchets. Nous sommes en train de détruire notre maison commune. C'est pourquoi il nous faut tous nous convertir. «Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de la terre qui valent tant à tes yeux. Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.» (no 246)

Un titre plein de lumière

Le pape François a donné à sa lettre le titre de Laudato si', ce qui signifie «Loué sois-tu!» Ce n'est pas alarmiste. Ce sont les premières paroles du fameux cantique de saint François d'Assise à frère Soleil. La lettre est pleine d'amour et d'espérance. Elle propose une vison globale de la place de l'être humain dans la nature, en alliance avec notre sœur et notre mère, la terre, sous le regard de Dieu. On peut trouver le texte sur Internet, sur le site du Vatican ou en librairie (Paris, Bayard, Cerf, Mame, 2015) Toutes les communautés chrétiennes devraient le lire, l'approfondir, en discuter. Je le dis en pleurant: l'ensemble de la classe politique et des responsables économiques de notre milieu a cinquante ans de retard. C'est aujourd'hui qu'il faut changer.

André Beauchamp

 

Application Prions en Église

Application Prions en Église

L'Application Prions en Église facilite la prière et rend la parole de Dieu accessible en toutes circonstances.
Découvrez >