Accueil
  • 28e semaine du temps ordinaire
    Couleur liturgique: vert

    Témoins de la foi

    Sainte Marguerite-Marie Alacoque. Originaire d’un petit village de Bourgogne, Marguerite-Marie (1647 - 1690) entre au monastère de la Visitation de Paray-le-Monial en 1671. Elle y reçoit plusieurs apparitions du Christ, qui lui dévoile l’amour de son cœur. Avec l’appui de saint Claude de La Colombière, son confesseur, Marguerite-Marie fait connaître le message du Sacré Cœur de Jésus et propage des pratiques de dévotion en son honneur. Elle est canonisée en 1920 par Benoît XV.

    Lectures


    Éditorial du mois d'octobre

    À l’école de Pauline-Marie Jaricot

    Durant le Carême de 1816, à l’âge de 17 ans, Pauline-Marie Jaricot est bouleversée par un sermon de l’abbé Jean Würtz, vicaire de la paroisse Saint-Nizier de Lyon. Elle brise alors avec ses «habitudes de luxe et d’élégance» en faisant vœu de chasteté et en adoptant le mode de vie des ouvrières. Elle consacre désormais son temps à visiter les pauvres et les malades et à s’occuper de jeunes filles sans emploi.



    En savoir plus >

    MÉDITATION DU JOUR

    (Romains 4, 1-8) Pas facile de lâcher prise, d’abandonner le contrôle de toutes les facettes de ma vie! Pas évident de quitter mon petit monde pour m'en remettre à la miséricorde divine. C’est exigeant, mais tellement libérateur, d’entrer dans le bonheur de Dieu.



PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

Un fruit doux à notre palais...

Le mot paix revient 235 fois dans l’Ancien Testament et 96 fois dans le Nouveau.

Dès l’annonce de la naissance de Jésus aux bergers, les anges chantent: «Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime.» (Luc 2, 14) La paix sur la terre serait-elle participante de la gloire de Dieu? À bien des reprises, Jésus de Nazareth lui-même dira à des malades, à des pécheurs, et particulièrement à la femme pécheresse: «Ta foi t’a sauvée. Va en paix!» (7, 50) Ne leur adresse-t-il pas ainsi une promesse de salut? Quand, au soir de la résurrection, Jésus apparaît à ses disciples et qu’il les salue en déclarant: «La paix soit avec vous!» (24, 36), n’emploie-t-il pas la plus belle formule par laquelle il peut être reconnu?

La paix dont il est question ici est bien plus que l’absence de guerre, de peur ou d’angoisse. Elle est un don de Dieu, qui nous dit ainsi au fond de notre cœur combien il nous veut heureux et heureuses maintenant et à jamais. Le Christ répudie pour toujours la devise romaine: «Si tu veux la paix, prépare la guerre.» Il pose comme condition du bonheur de faire la paix: «Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.» (Matthieu 5, 9) En même temps qu’elle nous est donnée, la paix nous est confiée. Il nous faut la bâtir.

Et comment goûter ce fruit de l’Esprit sans œuvrer «au bien-être de l’existence quotidienne, [à] l’état de l’homme qui vit en harmonie avec la nature, avec lui-même, avec Dieu» (Vocabulaire de théologie biblique, col. 879)? La paix du Seigneur soit avec nous!

Denise Lamarche

Catalogue Noël 2017

Sélection Noël 2017

Le catalogue de la boutique Novalis propose plusieurs idées-cadeaux pour partager la joie de Noël.
Découvrez >

Application Prions en Église

Application Prions en Église

L'Application Prions en Église facilite la prière et rend la parole de Dieu accessible en toutes circonstances.
Découvrez >