Accueil
  • 2e semaine du Carême
    Couleur liturgique: violet

    Témoins de la foi

    Sainte Angèle de la Croix (1846 - 1932). Cette Sévillane fut la fondatrice des Sœurs de la Compagnie de la Croix, au service des plus pauvres. Canonisée par Jean-Paul II en 2003.
    Xavier Lecœur

    Lectures


    Éditorial du mois de mars

    Abandon

    En janvier 2020, un ami m’a demandé comment je nommerais l’expérience spirituelle ayant accompagné ma fracture subie au col du fémur en novembre et la convalescence dont j’étais en train de vivre les dernières semaines. Le mot qui m’est venu spontanément à l’esprit fut abandon. Je l’ai vécu à toutes les étapes, à partir du moment où j’ai reçu comme un coup de massue le diagnostic de mon médecin: «Il y a une fracture!»

    En savoir plus >

    MÉDITATION DU JOUR

    (Matthieu 23, 1-12) Des fardeaux, les gens de toutes les époques en ont toujours eu beaucoup sur les épaules. Jésus Christ ne vient pas nous en ajouter d'autres, au contraire! Il vient faire sa demeure en nous pour nous donner du courage, nous libérer des poids inutiles qui étouffent la vie.

CÉLÉBRER LE DIMANCHE AVEC PRIONS

7 mars 2021 – 3e dimanche du Carême B (Violet)

Les suggestions de cette section s’ajoutent à celles que Prions en Église offre chaque dimanche. Elles proviennent de la revue Vie liturgique

PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

L'interdépendance des créatures

Je suis membre des Cercles des Jeunes Naturalistes (CJN) depuis plus de quarante-cinq ans. Je me souviens de ce que m'avait dit le directeur de cet organisme, le père Dollard Sénécal: «La nature est riche de toute sa diversité, mais on oublie trop souvent l'abondance des interactions qui existent entre toutes les créatures de Dieu et qui constituent l'essence même de la vie.» Sur le coup, je n'ai pas compris toute la profondeur de cette affirmation de ce grand vulgarisateur scientifique. Mais depuis l'âge adulte, je saisis de plus en plus l'importance de protéger ce que l'on appelle maintenant la biodiversité (diversité du monde vivant) et l'ensemble des interrelations entre les êtres vivants.


Tout est lié!

Le pape François a bien résumé le concept de l'interdépendance des créatures dans cette expression répétée deux fois dans Laudato si': «Tout est lié.» (numéro 16) Dans le deuxième chapitre de cet encyclique, intitulé L'Évangile de la création, il cite un enseignement du Catéchisme: «L'interdépendance des créatures est voulue par Dieu. Le soleil et la lune, le cèdre et la petite fleur, l'aigle et le moineau: le spectacle de leurs innombrables diversités et inégalités signifie qu'aucune des créatures ne se suffit à elle-même. Elles n'existent qu'en dépendance les unes des autres, pour se compléter mutuellement, au service les unes des autres.» (numéro 86). La prière de saint François d'Assise, insérée juste après (cf. numéro 87) rend grâce à Dieu pour la diversité des créatures. Le Pape fait résonner cet hymne à la création pour appeler les chrétiens et chrétiennes ainsi que tous les humains de la planète à la sauvegarder.  

   Puisque tout est lié, le pape François s'inquiète de la détérioration de l'environnement qui se fait au détriment de la création de Dieu et aussi de la qualité de vie de la population: «Quand on parle d'“environnement”, on désigne en particulier une relation, celle qui existe entre la nature et la société qui l'habite. Cela nous empêche de concevoir la nature comme séparée de nous ou comme un simple cadre de notre vie. Nous sommes inclus en elle, nous en sommes une partie, et nous sommes enchevêtrés avec elle. Les raisons pour lesquelles un endroit est pollué exigent une analyse du fonctionnement de la société, de son économie, de son comportement, de ses manières de comprendre la réalité.» (numéro 139) 

Coronavirus et conversion

L'exemple le plus frappant de l'interdépendance des créatures est sans conteste la pandémie liée à la COVID-19. Les scientifiques sont, tout comme le Pape, préoccupés par la destruction de la nature et ses conséquences sur la société et la santé humaines. Cécile Aenishaenslin, épidémiologiste de l'Université de Montréal, affirme que «si on détruit des habitats naturels, les populations animales vont devoir se déplacer. Elles vont également croiser l'humain plus fréquemment, mais aussi d'autres espèces qui peuvent devenir des intermédiaires de transmission» (Le Devoir, 28 mars 2020).

     En fait, l'interdépendance des créatures, cette relation essentielle entre tous les êtres vivants, est fortement impliquée dans le fonctionnement même de la vie. C'est à cela que le père Sénécal tentait de me sensibiliser dans ma jeunesse. Pour protéger la diversité des vivants et leurs interdépendances, «nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous» (Laudato si', numéro 14), comme le dit si bien le pape François. 

Richard Chartier

 

En ces temps de pandémie, Prions en Église vous offre les textes de la messe du jour afin de nourrir votre vie de prière en Église.


Lundi 22 février Mardi 23 février Mercredi 24 février Jeudi 25 février Vendredi 26 février Samedi 27 février Dimanche 28 février Lundi 1er Mars
Application Prions en Église

Application Prions en Église

Nous vous offrons un accès gratuit à l’application Prions en Église France et à l’espace premium qui proposent l’intégralité des lectures des messes et bien plus.
Découvrez >

Le Carême débute le 17 février

Découvrez notre sélection pour avancer spirituellement vers la grande fête de Pâques et grandir dans la foi.