Accueil
  • 3e semaine du temps ordinaire
    Semaine de prière pour l'unité des chrétiens
    Couleur liturgique: blanc

    Témoins de la foi

    Saint François de Sales. Évêque de Genève résidant à Annecy et docteur de l’Église. Avec Jeanne-Françoise de Chantal il fonda l’ordre de la Visitation. L’amour de Dieu l’amena à des attitudes de douceur et de paix, et à une profonde vie spirituelle qu’il partagea avec les laïcs. Il mourut en 1622 à l’âge de 55 ans.

    Lectures


    Éditorial du mois de janvier

    La beauté qui vient de Dieu

    Dans L’insoutenable légèreté de l’être, roman de Milan Kundera, Franz et Sabina sont surpris par la beauté des contrastes qu’offre une longue marche dans les rues de New York. Le spectacle change à chaque pas, comme lorsqu’on suit «un sentier sinueux dans un fascinant paysage de montagnes»: un jeune homme prie à genoux au milieu du trottoir, une belle femme noire somnole contre un arbre, un homme en costume traverse la rue «en gesticulant pour diriger un orchestre invisible», des échelles métalliques escaladent «les façades de vilaines maisons en briques rouges», des maisons si laides qu’elles en deviennent belles; et tout près de là, un gigantesque gratte-ciel…

    En savoir plus >

    PRIÈRE POUR L'UNITÉ

    (Genèse 50, 15-21; Psaume 71; 1 Jean 3, 16b-21; Jean 17, 20-16) Dieu de bonté, nous te rendons grâce car en Christ, tu nous réconcilies et tu réconcilies le monde entier avec toi. Affermis-nous ainsi que nos communautés et nos Églises dans notre ministère de réconciliation. Guéris nos cœurs et aide-nous à répandre ta paix. Nous t’en prions au nom de Jésus Christ, par la puissance du Saint-Esprit. Amen.

     



CÉLÉBRER LE DIMANCHE AVEC PRIONS

29 janvier 2017 — 4e dimanche du temps ordinaire A (Vert)

Les suggestions de cette section s’ajoutent à celles que Prions en Église offre chaque dimanche. Elles proviennent de la revue Vie liturgique

PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

Vivre dans la dignité

Ces derniers mois, un sujet revient souvent dans l’actualité: l’aide à mourir dans la dignité. J’aimerais quant à moi entendre davantage parler de l’aide à vivre dans la dignité. La nuance peut sembler subtile, mais pour moi, elle est cruciale. Selon Statistiques Canada, un jeune de 25 ans et moins se suicide toutes les 16 heures au pays. L’Organisation mondiale de la santé estime de son côté qu’il y aurait 20 tentatives pour chaque décès par suicide. Une conviction m’habite malgré cela: ces jeunes ne désirent pas vraiment périr, ils veulent juste cesser de souffrir. Tout comme les personnes souhaitant l’aide médicale à mourir. Peut-être pourrions-nous investir plus de temps, d’énergie, d’amour pour accompagner adéquatement les vivants; ainsi mourir deviendrait peut-être une option moins envisageable.

Je le répète, les jeunes suicidaires aiment la vie. Probablement plus que le commun des mortels. Cependant, différents évènements, certaines paroles ou quelques silences font naître en eux une souffrance prenant de plus en plus de place. Tellement qu’ils finiront par ne ressentir que cette douleur. C’est alors qu’ils commettront l’irréparable. Le sens de la vie disparaît quand la souffrance est sans signification.

Les carnets du parvis

Notre blogue - Les carnets du parvis

Suivez notre équipe de blogueurs!
En savoir plus >

Angelus - Une application gratuite pour la prière

Angelus - Une application gratuite pour la prière

Programmez vos rendez-vous prière, confiez vos intentions de prière à la Vierge de Lourdes, faites sonner les cloches, personnalisez votre temps de prière avec Marie.
Découvrez >